ARIEL a été sélectionné comme mission M4 par l’ESA

ARIEL, le projet qui se propose de réaliser un grand relevé de téléobservations atmosphériques des exoplanètes (Atmospheric Remote-sensIng Exoplanet Large-survey) est l’une des 3 missions candidates sélectionnées le 20 mars 2018 comme M4 (cf. de classe moyenne) par l’Agence Spatiale Européenne (voir l’annonce officielle de l’ESA). Il ne fait aucun doute que les études qui seront réalisées par ARIEL seront dans la continuation de celles menées avec le JWST sur les exoplanètes.

Le lancement est prévu pour 2028. L’objectif d’ARIEL est d’étudier les atmosphères de plusieurs centaines de planètes qui orbitent des étoiles lointaines, afin d’aborder la question fondamentale qui est de savoir comment se forment et évoluent les systèmes planétaires. Une description (en anglais) du programme peut se trouver, par exemple,(ici).

Au cours de sa mission qui devrait durer 4 ans, ARIEL observera (avec un télescope d’environ 1 m) dans le visible et l’infrarouge, un millier d’exoplanètes dont les dimensions vont de celles de Jupiter et Neptune jusqu’à celle de la Terre. L’analyse des spectres et des données photométriques qui seront obtenus permettra d’extraire les signatures chimiques de gaz et des condensats (ie. produits de condensation) dans les atmosphères des planètes, y compris leur composition élémentaire pour les cibles les plus favorables. Elle permettra aussi d’étudier les propriétés thermiques et de diffusion de l’atmosphère pendant la révolution de la planète autour de l’étoile.

Publié dans Actualités