Informations sur le Report du Lancement


Malheureusement, la date du lancement du JWST a dû être reportée à mi-2020 (voir actualités du 27 mars 2018). Une commission indépendante qui doit traiter de l’agenda à venir et des aspects techniques examine actuellement l’ensemble du programme JWST et devra mettre à jour en mai prochain (2018) les nouvelles prévisions sur la date de lancement. La NASA utilisera alors cette date pour déterminer les rallonges de budget nécessaires et les marges à appliquer à ce nouvel agenda, qui seront présentées au congrès américain aux alentours de juillet 2018.

Les expectatives actuelles pointent plutôt vers une date ultérieure à mi-mai 2020 qu’à une date antérieure. La bonne nouvelle est que l’OTIS (miroirs et instruments) est considéré par les autorités de la NASA comme un succès retentissant, et prêt à voler. Une série de tests (WIF5) assez simples mais qui sont nécessaires après son transport en avion depuis le JSC (Johnson Space Center, à Houston) jusqu’à Redondo Beach, siège de NGAS (Northrop Grumman Aerospace Systems), aura lieu en mai 2018 pour une durée de 6 jours, au cours desquels les miroirs et les instruments seront mis sous tension. L’OTIS attendra ensuite que le SCE (bus du vaisseau spatial + boucliers thermiques + modules du propulseur) ait terminé ses propres tests et soit prêt pour l’intégration.

Le SCE cependant est affecté par des problèmes liés au propulseur et surtout à la fragilité des écrans thermiques révélée par les tests de déploiement sous 1G. Ce qui explique la nécessité de reporter le lancement. De plus le SCE doit encore attendre l’issue des tests acoustiques, de vibrations, et de vide thermique de l’OTIS qui débuteront prochainement et dureront jusqu’à septembre 2018. D’où la volonté de placer des marges dans l’agenda pour parer à toute éventualité et à ce qu’il pourrait survenir durant les tests de déploiement des écrans thermiques.

L’assemblage de l’OBS (OTIS (charge utile) + SCE (bus du vaisseau spatial), c’est-à-dire l’observatoire JWST au complet) qui était prévu pour octobre 2018 aura vraisemblablement lieu en 2019. L’OBS devra aussi ensuite subir des tests acoustiques et de vibration simulant le fracas et les secousses du lancement, précédés et suivis par de nouveaux tests de déploiement des écrans thermiques ainsi que des mises sous tension de l’ensemble.

Toutes ces activités se déroulent à l’heure actuelle au NGAS à Redondo Beach.

L’impact sur les instruments et leurs électroniques, en particulier pour ce qui concerne MIRI, est limité au report des tests jusqu’en 2019, et surtout aux activités pré-lancement (réitérations, finalisation des scripts, et préparation de la recette en vol et des calibrations). Ceci ne peut être quantifié tant que la NASA et le congrès ne se mettent d’accord sur la feuille de route à suivre dorénavant jusqu’au lancement. Celle-ci devra être ensuite ré-évaluée par les équipes du STScI (Space Telescope Science Institut, à Baltimore). Un agenda définitif devrait être mis sur pieds en mi-2018, mais des dérapages par rapport à ce qui était prévu surviennent déjà!

Publié dans Actualités