Instrument MIRI

MIRI est l’un des instruments scientifiques du télescope spatial JWST (Jawes Webb Space Telescope) qui sera lancé au printemps 2020.
A la différence de son prédécesseur, le télescope spatial Hubble (HST) qui opérait dans la gamme visible et ultraviolet du spectre lumineux, le JWST effectuera des observations dans l’infrarouge proche (de 1 à 5 microns), et dans l’infrarouge moyen (ou thermique), entre 6 et 28 microns. MIRI (Mid-InfraRed Instrument) est le seul instrument qui fonctionnera dans cette gamme de longueurs d’onde.

Les 3 autres instruments qui seront à bord du JWST pour observer dans l’infrarouge proche, sont:

  • NIRSpec: un spectrographe de résolution spectrale moyenne, développé sous la responsabilité de l’agence spatiale Européenne (ESA) et des agences spatiales nationales par un Consortium de laboratoires européens.
  • NIRCam: une caméra imageur (muni de coronographes) développée par l’Université d’Arizona (Texas, États-Unis).
  • NIRISS : un Spectro-Imageur (de basse résolution spectrale) développé par l’agence spatiale canadienne (ASC).
  • MIRI est composé de 2 parties principales : les spectromètres développés par les Pays-Bas et le Royaume Uni et l’imageur MIRIM développé par la France, sous la responsabilité du CNES, par le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), le LESIA (Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique, Meudon), le LAM  (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille) et l’IAS (Institut d’astrophysique spatiale, Orsay).

    George Rieke de l’Université d’Arizona et Gillian Wright (UK Astronomy Technology Centre) en sont les premiers responsables Scientifiques. Pierre-Olivier Lagage est le responsable scientifique et le Co-PI (premier investigateur associé) pour la France, et Patrice Bouchet est le chef de projet du Centre d’Expertise.

    Publié dans Organisation