Le Lancement

The JWST sera lancé par une fusée Ariane 5, dont la coiffe a été modifiée pour pouvoir l’héberger. Fusée et lancement font partie de la contribution de l’ESA à la mission. Ariane 5 est mondialement reconnue pour être le lanceur le plus à même de propulser le JWST dans l’espace (en juin 2017, le record lui appartenait avec 80 lancements consécutifs réussis).

Le JWST sera lancé depuis le complexe ELA-3 d’Ariane Espace de la base de lancement européenne située près de Kourou, en Guyane française. Il est avantageux pour un site de lancement d’être situé près de l’équateur, puisque le spin de la Terre peut aider à gagner une poussée supplémentaire (la rotation de la surface de la Terre à l’équateur s’effectue à une vitesse de 1670 km/h).

Le segment lancement comprend 3 composantes principales:

 

  • Le véhicule de lancement Ariane 5 avec un dernier étage cryogéniqe. Le lancement sera configuré en mode unique, avec un long carénage de charge utile d’un diamètre statique maximal de 4.57 mètres et une longueur utilisable de 16.19 mètres.
  • L’adaptateur de Charge utile, comprenant le Cône 3936, qui fournit l’interface mécanique et électrique qui séparent l’Observatoire Webb de la Fusée.
  • La préparation du lancement et le lancement proprement dit. Ces deux campagnes sont sous la responsabilité mutuelle de la NASA, de l’ESA, de NGAS (Northrop Grumman Aerospace Systems, qui est l’entreprise qui a construit le télescope), et d’Ariane Espace.
  •  
     
     
     

    Pour que le télescope puisse rentrer dans la fusée, il doit être plié comme le montrent les images ci-dessous (Images publiées avec l’aimable autorisation d’ArianeSpace.com).

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    Publié dans JWST