Test réussi des miroirs du futur télescope spatial géant JWST

Le miroir primaire du télescope spatial James Webb (JWST) de la NASA, composé de 18 miroirs hexagonaux est comme un puzzle géant dans la salle blanche du Centre de vol spatial Goddard de la NASA à Greenbelt, dans le Maryland. Ces miroirs, avec le reste du télescope, vont permettre de rassembler les pièces d’autres puzzles scientifiques encore à résoudre dans l’Univers. Lancement prévu en 2018.

Le forme et les déformations de ce grand miroir primaire de JWST d’une envergure de 6,5 mètres viennent d’être testées avec une précision meilleure que le nanomètre (millionième de millimètre). Le télescope JWST a été monté à la verticale après un test du « centre de courbure » effectué à Goddard. Ce test initial de courbure assure l’intégrité et la précision du miroir. Ce test sera répété à nouveau pour vérifier ces mêmes propriétés après que la structure a subi des essais dans les conditions du lancement.

jwst_otispostcocrev2

Ce miroir est la pièce centrale du JWST qui recueillera la lumière infrarouge du cosmos, qui devrait permette en particulier de voir les premières étoiles et les galaxies se former dans l’obscurité de l’univers primitif. Une sensibilité infrarouge sans précédent aidera les astronomes à comparer la forme des plus anciennes galaxies a celle des grandes galaxies spirales et elliptiques d’aujourd’hui. Le JWST percera les nuages ​​de poussière cosmiques pour voir où les étoiles et les systèmes planétaires se forment. Il aidera également à étudier les atmosphères des planètes en dehors de notre système solaire, et à rechercher des signes des éléments constitutifs de la vie ailleurs dans l’univers.

Le télescope Webb est une collaboration internationale entre la NASA, l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’Agence spatiale canadienne (ASC). Le Service d’Astrophysique-Laboratoire AIM du CEA-Irfu (SAp) est responsable scientifique et technique de l’imageur MIRIM (pour Mid InfaRred IMager ou Imageur pour l’infrarouge Moyen), composant du spectro-imageur MIRI, un des instruments majeurs du prochain télescope spatial James Webb (JWST). le SAp assure aussi la direction scientifique du projet pour ce qui est de la contribution française, laquelle provient de 4 laboratoires : l’Irfu au CEA-Saclay, le  LESIA de l’Observatoire de Paris, l’IAS à l’Université de Paris-Sud, et le LAM à Marseille.

Crédit d’image: NASA / Chris Gunn

 

Publié dans Actualités